Sélectionner une page

1.Composez avec le décor

« Pensez à la fonction capitale du cadrage avant de déclencher »

Respectez la règle des tiers : Cette règle propose que l’image soit imaginée comme divisée en neuf parties égales par deux lignes horizontales équidistantes et deux lignes verticales équidistantes (les lignes de tiers), les éléments importants de la composition devant être placés le long de ces lignes ou de leurs intersections (points forts).

Plus simplement, ne placer jamais le sujet au centre de votre image même si le

réglage de la mise au point se situe au centre de votre visée.  Pensez à donner de l’espace devant le regard.

# cadrage, règle des tiers

2.Variez la taille des plans

« Avec un zoom, photographiez comme si vous filmiez»

Prenez des photos comme si vous filmiez, variez la taille des plans pour créer la surprise. réalisez  des séquences d’images plutôt qu’une image isolée. Osez passer d’un très gros plan sur un visage à la vue d’ensemble d’un personnage qui se confond dans l’espace. L’utilisation d’un zoom facilitera la variété des cadrages.

# séquence d’image, zoom

3. Détachez le sujet du fond

« Apprenez à régler la faible profondeur de champ »

Apprenez à régler votre appareil en manuel et choisissez une faible profondeur de champ. Votre sujet principal se détachera plus facilement du fond et vous accentuerez la poésie à vos images.

poésie des images, faible profondeur de champ

4.Etonnez-vous du mouvement
de votre enfant

« Capturez l’image en vitesse élevée»

Apprenez à capter le mouvement de votre enfant et ne demandez pas à votre enfant de se transformer en statut de pierre. Laissez le grimper, courir, partir et revenir, l’enfant écrit son histoire par le mouvement de son corps.  Veillez à travailler en vitesse élevée pour éviter un flou de bouger.

# beauté du mouvement, vitesse élevée

5. Apprivoisez la lumière

« Placez le sujet en contre-jour »

Pour que l’enfant ne se sente pas ébloui par la lumière, placez le dos au soleil. Veillez à bien prendre la mesure en réglant ouverture du diaphragme et de la vitesse en conséquence. Privilégiez la mesure centrée ou la mesure spot plutôt que la mesure matricielle et prenez la mesure sur le visage du sujet. Sinon, vos photos risquent d’être sous-exposé avec des visages sombres, difficiles à rattraper en post-production.

# lumière douce, contre-jour, mesure centré

6.Pensez au stylisme

« Faites l’économie des couleurs et des motifs »

Le stylisme doit être au service de votre intention.  Plus les enfants sont petits, plus le stylisme doit s’effacer au profit de leurs expressions. Dans les premiers âges de la vie, je privilégie le blanc. C’est la couleur la plus neutre et la plus universel. En effet, le blanc es valorise l’enfant et met en valeur la variété de ses expressions.

# Stylisme minimaliste, blanc symbolique

7. Racontez une histoire par une série d’image

« Privilégiez la dynamique des interactions »

Privilégiez les interactions entre les enfants d’une même fratrie plutôt que de vouloir les isoler. La complicité naîtra de la relation et les émotions sur l’image en seront démultipliées. Ne demandez pas à votre enfant de sourire mais encouragez-le dans ses expériences et il finira pas exploser de joie.

# interactions, série d’images, une histoire